Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

MONTE TA CONF INDIVIDUEL

Le stage « Monte ta conf » est organisé et animé avec des pratiques d’éducation populaire. C’est-à-dire que la construction des conférence gesticulée est de la responsabilité du collectif et de chacune des personnes qui constitue ce collectif.

Pour montrer une conférence gesticulée, il n’est pas nécessaire d’être une experte de son sujet ou d’avoir écrit une thèse mais les moteurs sont la colère, l’envie de s’exprimer publiquement et de comprendre le sujet sur différents aspects politique, sociologique, historique, … .Il s’agit de travailler à l’élaboration d’une critique et d’une analyse politique des mécanismes de domination (Sexe, race, classe, pour une épistémologie de la domination d’Elsa DORLIN).

La conférence gesticulée a pour intention de réveille les consciences et l’esprit de contestation pour que les citoyens agissent collectivement pour plus de dignité.  La conférence gesticulée est pratiqué par les opprimé.e.s pour les opprimé.e.s. C’est une pratique de transformation sociale. Elle est populaire, social, revendicative et éducatif et se s’essaime à travers le monde

Pour nous la conférence gesticulée est une pratique de lutte. Elle part des colères vécus et de leur compréhension (Politiser les colères du quotidien de Saul ALINSKI). Elle est une pratique permettant d’interpeller largement et publiquement des citoyens en s’appuyant sur une parole incarné, sur ses savoirs chauds et sa capacité à produire de l’analyse politique. (On ne détruit pas la maison du maître avec les outils du maître. » Poète noire, féministe, lesbienne, mère, guerrière, Audre LORDE).

Présentation de la formation

Objectifs

L’intention du stage est de proposer aux participants d’articuler et tisser son vécu, son récit personnel, militant ou professionnel avec des savoirs universitaires pour produire de l’analyse politique sur le sujet de la conférence gesticulée.

Contenus

Construire une conférence gesticulée, c’est une pratique d’éducation populaire et d’interpellation publique, qui mobilise et articule des connaissances universitaires et des savoirs d’expérience. Ce stage est aussi l’occasion d’.

  • Être en capacité de construire un propos long, structuré et argumenté.
  • Être en capacité de prendre la parole face à un interlocuteur et/ou un public pour exposer un propos structuré et argumenté, produire des effets d’interpellation, de réflexion et de conviction, et être en capacité de gérer la réception de l’auditoire et les interactions avec lui.
  • Être en capacité d’animer des groupes en mettant en œuvre des méthodes et techniques conduisant à la participation de tous les membres du groupe, et une production collective résultant et enrichie des différents apports individuels.
Méthodes pédagogiques

Les quatre sessions de la formation correspondent à quatre étapes progressives qui la structurent :

  • 1ère étape : Écriture du plan complet de la conférence et de l’articulation théorique de ses éléments.
  • 2e étape : Présentation d’un début scénique de dix minutes et d’une improvisation d’une heure sur le sujet. Approfondissement théorique et scénique.
  • 3e étape : Présentation d’une proposition de conférence aboutie, structurée de manière à permettre à chaque stagiaire de finaliser sa conférence, sur la forme et le fond, grâce aux retours des formateurs et des autres stagiaires.
  • 4e étape : Approfondissement scénique de la conférence. Élaboration d’un atelier d’éducation populaire articulé à la conférence. Techniques de diffusion de la conférence gesticulée.

Les quatre sessions comprennent des temps d’apports théoriques et de méthodologiques en plénière, qui viennent en alternance avec un travail individuel, en sous-groupes ou en plénière, de réflexion ou de mise en pratique.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :